Miss Yawôlô 2023 | L’expression de la beauté féminine dans la Bagoué (Côte d’Ivoire)

Yawôlô 2023, la belle Fatima Diaby a été désignée à l’unanimité du jury et du public

« Yawôlô », entendez la plus belle fille en pays sénoufo, peuple du nord de la Côte d’Ivoire. Une expression qui participe de la volonté du Député – Maire de la ville de Boundiali, Mariatou Koné – ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation de Côte d’Ivoire, à promouvoir la culture du peuple sénoufo dans la région de la Bagoué. Désormais, le concours Miss Djéguélé Festival dont elle est la marraine, prend la dénomination de Concours Yawôlô.  

Organisé dans le cadre de la 7è édition Festival International du Balafon (Djéguélé Festival) dont le Directeur général est Koné Dodo – par ailleurs Directeur général du Palais de la Culture Bernard Dadié de Treichville, la finale de ce concours de beauté s’est tenue le 11 mars 2023, au Centre Culturel de Bounadiali.

Bien avant, c’est par un défilé des groupes traditionnels de balafon, depuis la préfecture de la ville jusqu’au Centre Culturel, que s’est ouverte la 7è édition. Les Boundialikas (habitants de Boundiali), jeunes et personnes âgées, n’ont pas voulu se faire conter cette activité culturelle, expression de la beauté féminine dans la Bagoué et de la promotion du Balafon, inscris au Patrimoine immatériel de l’Unesco.

Que le Festival International du Balafon se tienne à Boundiali – ville située à près de 700 Kms d’Abidjan, est une aubaine pour ladite commune. De l’avis de Adama Sammy Dembélé, 4è adjoint au maire qui représentait à cette occasion la ministre Mariatou Koné, « c’est une grosse vitrine et une belle occasion de vendre notre ville. C’est pour cela que le Député – Maire, le Professeur Mariatou Koné a décidé d’accompagner ce festival ».

A cet accompagnement qui se manifeste par une implication véritable du Député – Maire Mariatou Koné qui forme avec Koné Dodo un tandem, s’ajoutent les partenaires : Le Conseil du Café Cacao et une compagnie de téléphonie mobile. Sans oublier la présence de la police nationale, la police municipale, le Centre de Secours d’urgence (pompiers civils) de la Bagoué.

Au terme du Concours Yawôlô qui a mis en lice dix finalistes, la couronne de la plus belle fille a été attribuée à la candidate N°7, Fatima Diaby, élève en classe de 2ndA. Ses dauphines sont : Touré Aïcha (barssard 9), 2è Yawôlô et le brassard 5 Soro Kadidja, 3è Yawôlô. Un des éléments qui fait partie de la parure féminine : le cauris.

Désormais Yawôlô 2023, la belle Fatima Diaby a été désignée à l’unanimité du jury et du public. Le trio Yawôlô qui a été félicité à la clôture du festival par la marraine Mariatou Koné, le 18 mars, était au premier rang des différentes activités qui ont marquées la 7è édition du Festival International du Balafon (Djéguélé Festival).

© Seydou KONE, à Boundiali  

Publicité

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :